Site Overlay

Sarah Carré

Autrice de théâtre, en résidence pendant deux ans.

En résidence à la MCL à partir de 2023… Pour y faire quoi et dans quel but ? Pour y vivre quoi et avec qui ?
 
Au démarrage, il y a surtout le désir. Celui de rencontrer des gens, des familles, des enfants et même des tout petits et d’écrire avec eux, pour eux. Des histoires, des récits de vie, du théâtre, des chansons, des recettes de cuisine… Le désir de découvrir un territoire, l’Aisne, qui m’est pour l’instant étranger. J’aime me sentir étrangère, j’aime l’inconnu. La nouveauté stimule ma curiosité, ma créativité, m’offre l’occasion de porter un regard nouveau que l’écriture me permet ensuite de partager. Ça, c’est d’ailleurs le sujet du spectacle que j’emmènerai dans mes bagages, un spectacle familial, La Puce et l’oreille.
Dans ce parcours d’autrice associée à la MCL, il y a encore le désir d’expérimenter des formes de résidences, d’écriture et de rencontres. J’aime les mots parce qu’ils sont l’endroit du partage, ils sont un terreau commun qui répond à un besoin vital, celui d’être relié aux autres. Et si nous imaginions une œuvre commune autour des mots et de la nourriture, autre réponse à un autre besoin vital ? Cuisiner ensemble des mets et des mots…
La question du lien est au cœur de mon travail. Nos liens sociaux, familiaux, nos liens choisis, nos liens contraints… J’écris depuis plusieurs années sur la manière dont on est-aux-autres pour faire avec eux société. Cette résidence est donc l’occasion de poursuivre cette recherche tout en interrogeant plus précisément ce qui lie les individus au sein de la famille. Comme on la vit et la définit aujourd’hui. Ce qui s’y transmet, ou non…
Voilà, vous connaissez comme moi le point de départ, le plaisir sera de se trouver en route, et de découvrir ensemble un point d’arrivée.
 
 
Les premiers textes de Sarah Carré, Richard, Screens, Une cosmonaute est un souci dans notre galaxie paraissent chez Lansman Éditeur. Babïl, lauréat du 17e Prix de la pièce de théâtre contemporain pour le jeune public, a fait partie de la sélection «Pépite Fiction junior 2019», (Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil). Il est aujourd’hui monté en France par cinq compagnies simultanément.
Pingouin (discours amoureux), soutenu par le Centre National du Livre, lauréat des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre, a été créé en février 2021 par Patrice Douchet au Théâtre de la Tête Noire et est actuellement en tournée. Faut pas se mentir (lauréat 2022 du prix platO et sélection de la Mousson d’hiver) sera créé en 2023 par Matthieu Roy (Cie Veilleur).
Ces textes sont publiés aux Éditions Théâtrales Jeunesse. Sarah Carré dirige L’Embellie Cie ; elle crée en novembre 2022 un spectacle mis en scène par Stéphane Boucherie, dans lequel elle est également interprète, La Puce et l’Oreille.

L’ensemble de l’œuvre dramatique de Sarah Carré est représenté par l’agence Althéa des éditions Théâtrales, éditeur et agent de l’autrice.

 

Copyright © 2022 Maison de la Culture et des Loisirs. All Rights Reserved. Mentions légales | Catch Vogue by Catch Themes